Dans les Guides

Imprimer
PDF

petit-fute"Si l'histoire du Wine Bar se raconte avec celle de l'hôtel du Cheval Blanc, elle se conjugue aussi aux riches heures nîmoises quand ses résidents illustres se nommaient Coco Chanel, Picasso, Cocteau, Jean Marais ou Hemingway sans oublier les toreros célèbres...
Le superbe hôtel 4-étoiles est aux premières loges des arènes.
Le Wine Bar, aujourd'hui, c'est le restaurant de Michel Hermet, sommelier vigneron, propriétaire de la cave de Collorgues. L'épopée du lieu est riche en rebondissements. Aménagé en hôtel par ses propriétaires d'après-guerre, on y accueille du beau monde depuis des décennies.
Son bar à vins, dans un décor de bistrot-brasserie fin de siècle, propose une cuisine raffinée à l'ardoise. Ça sent les accents de terroir qui aiment les viandes de l'Aubrac, les bavettes d'aloyau ou la charolaise. Les côtes de boeuf figurent à la carte, fidèles au poste. Les coquillages sont fraîchement pêchés, et le pavé de morue à la sauce aïoli met l'eau à la bouche. Une carte évolutive au fil des saisons aux saveurs du Sud...
La carte des vins très fournie offre un grand panel des régions viticoles, près de 300 références dont une quinzaine de grands crus au verre. En savoir plus sur http://www.petitfute.com/v18912-nimes-30000/c1165-restaurants/c4-cuisine-francaise/c1-bistrot-brasserie/229304-wine-bar-le-cheval-blanc.html#af1IiGo5rxW0PwTL.99"

 


routard
"Situé dans les locaux de l'hôtel du cheval blanc, lieu chargé d'histoire dont les magnifiques voûtes bicentenaires ont été préservées, Michel, le patron a voyagé loin. Son restaurant a quelque chose de plus. Excellent service, souriant et aimable, très bonne cave, cuisine plus fine que la moyenne et suffisamment copieuse. Remarquable rapport qualité-prix."



 



bottin_gourmand
"Michel Hermet, grande figure de la restauration nimoise s’installe dans les murs mythiques du « Cheval Blanc », place des Arènes. Un challenge pour ce professionnel  qui a l’ambition de faire revivre cette institution fréquentée naguère par Picasso et Cocteau. La formule du Wine Bar du square de la Couronne sera reconduite ici, des vins choisis par le patron, accessoirement Président Régional des Sommeliers et une cuisine soignée, basée sur la fraîcheur des produits. Coquillages, poissons des Halles, porc noir de Bigorre."




gault_millau

"Du bar à vins de tradition, confort de club anglais, sommelier expert, et restauration de brasserie classique : bœuf d’Aubrac, huîtres de Marennes et porc noir de Bigorre. A une nuance près, le lieu a changé. Du square de la Couronne, Michel Hermet a déménagé, et pas n’importe où, puisqu’il a investi l’immeuble mythique du Cheval Blanc depuis l’été dernier. La fusion de ces deux institutions promet évidemment d’alimenter la chronique à compter de la parution. Nous en reparlerons."

 



pudlo
"On a connu Michel Hermet  en sommelier averti en son Wine Bar du square de la Couronne. Ce joyeux drille qui n’a pas perdu sa bonne humeur a transporté son bistrot et ses  bons vins du Languedoc au rez- de-chaussée du Cheval Blanc, pile face aux Arènes. Jean-Michel Nigon, venu de l’Impérator, veille sur ses mets sages et sans souci. Crème de lentilles aux lardons, moules persillées et gratinées, préssé d’aubergines et de tomates, poissons au gré de l’ardoise du jour, pied de cochon de Bigorre grillé, daube de bœuf d’Aubrac, selle d’agneau des Pyrénées et côte de bœuf Charolais pour deux font bel effet."





guide_hubert
"Terrasse, patio, cave à cigares. Coquillages, poissons des halles, tournedos Rossini…
Transféré dans les murs de l’hôtel du Cheval Blanc, face aux Arènes, le Wine Bar est toujours dirigé par Michel Hermet. L’accueil est convivial, le décor cossu et raffiné, et le vin est toujours le roi incontesté au bar ou dans la salle et accompagne une cuisine de brasserie haute en goût. (bon rapport qualité prix)"






petitrenaud
"Si je devais m’aiguiser le bec avec les vins locaux, je rejoindrais Nîmes les yeux fermés. Michel Hermet, propriétaire du Wine Bar est le plus fin palais que je connaisse. Amoureux des vins de fantaisie, il conte et il raconte ses dernières trouvailles. On se balade, la bouche en alerte, dans le vignoble attachant de cette région.  Michel est un cinglé du vin, un passionné du vignoble. Lui-même vinifie une cuvée à la gloire de son père. Il y a du Pagnol dans son œuvre. Amateur de cigare et de vraie vie, il conseille les coquillages, la brandade ou l’entrecôte avec foi . Cet homme est exceptionnel, c’est un personnage digne d’une fable. A vous les jolis vins et les huîtres… Hermet est un allumeur, un révélateur !"